Tag Archives: Youtube

Les plus belles guerres sont celles qui n’ont pas été menées.

17 Sep

Article à lire en écoutant : Stromae – Carmen

Il en était question il y a quelques semaines, le réseau Ask.fm fait polémique chez les parents qui souhaitent sa fermeture suite à une forte poussée de suicide chez les jeunes utilisateurs.

Le nouveau spot anglais de la fondation Cybersmile contre la cyberintimidation va parfaitement dans l’ère du temps en montrant le côté néfaste que peut avoir internet sur les adolescents et le pouvoir des mots sur leurs esprits.

Plusieurs cas de suicides lié aux réseaux sociaux ont été référencés ces dernières années au point que le gouvernement britannique ait remis en question leur utilisation.

La fondation Cybersmile communique sur le sujet en nous donnant directement le ton dès les premières images :

La campagne s’appelle Don’t Retaliate (ne rends pas la pareille) et est accompagnée d’un hastag dédié. Dans la vidéo nous voyons une jeune fille qui a posté sur Youtube une vidéo d’elle en train de chanter. Elle fait alors face à des remarques désobligeantes de la part d’internautes sur internet et par SMS. La violence des messages tout comme leur impact sont gradués, ils commencent par « you look an idiot » « your voice is shit » (« tu as l’air idiot » « ta voix est merdique ») puis vont jusqu’à « go and die » (« va mourir »).

Au fur et à mesure une corde de pendaison descend jusqu’au cou de la jeune fille. Cette corde représente la pression psychologique qui la suit partout, chez elle, en cours, à chaque instant, montrant qu’elle ne cesse de penser aux messages reçus même si elle sourit et semble faire comme si de rien n’était.

Malgré les remarques la jeune fille répond à ses détracteurs, par exemple « i don’t give a shit » (« je m’en contrefout ») or le fait de leur répondre montre qu’elle y porte de l’importance. A la fin, elle ne peut même plus répondre (toucher le clavier de l’ordinateur), emportée par cette pression (la corde) et finit par laisser tomber ce combat en se donnant la mort.

Campagne Don't Retaliate

Ce spot n’est pas gai vous l’aurez compris ! Mais il a la particularité de s’adresser aux victimes en leur donnant un conseil : Don’t retaliate.

Ne répondez pas. Car si vous répondez vous rentrez dans leur jeux. Retaliate peut  se traduire par « répondre » et par « rendre la pareille ». Ne vous comportez pas comme eux car cela ne fera qu’alimenter la haine et qui sait si vous gagnerez ce combat, or à ignorer les propos blessants on essuie quelques messages douloureux certes mais on évite une guerre contre les autres et sois-même.

Le spot donne dans le mélo avec la musique et l’image de la jeune fille avec sa corde. Mais il suffit d’un seul visionnage pour comprendre le message et c’est suffisant pour les victimes ou futur victimes. Le but est qu’elles comprennent qu’elles ne sont pas seules et surtout comment elles doivent répondre aux attaques, en ne répondant pas justement.

  • Vous trouvez ce spot too much ?
  • Vous auriez préféré un spot avec un twist plutôt que de voir la corde dès le départ ?

Source : Golem 13

Par H.

Publicités

Le tabac c’est tabou, on en viendra tous à bout.

24 Mai

Article à lire en écoutant :  Florence+ The Machine – Breath of life

Amis fumeurs restez assis !

On aura tout fait pour vous dissuader de fumer, les pubs à humour noir, les pubs qui mettent mal à l’aise, les pubs qui font culpabiliser, et les pubs qui dépriment énormément. Rassurez-vous, Young Be Careful est constitué de fumeuses et de non fumeuses nous ne donneront donc pas notre avis sur la cigarette. Cela ne nous empêche pas de vous livrer une campagne de spot tv mêlant l’humour noir à la publicité choc.

Cette campagne pour l’association CDC (The Centers for Disease Control and Prevention) nous montre les trucs et astuces d’anciens fumeurs ayant eu de sérieux problème de santé suite à leur addiction au tabac.

Ames sensibles veuillez vous abstenir de cliquer sur play.


Le premier spot nous montre donc Terrie qui a subit une laryngectomie. Elle nous explique comment se déroule sa mâtiné pour être belle.

Le ton utilisé pourrait être celui d’une animatrice de top show nous divulgant ses trucs et astuces pour les femmes qui la regardent. Mais dès le début du spot retentit la voix cassée de Terry qui nous donne tout de suite le sens du message de cette publicité. Au lieu d’aller directement dans le trash en nous montrant Terrie sur le bloc opératoire, elle nous montre quelle est sa vie de tous les jours suite à son opération. Le message est alors d’autant plus fort pour nous. Nous voyons la vie d’une personne comme une autre, une personne que nous pourrions être, et dont chaque jour est marqué par les méfaits du tabac.

Le deuxième spot n’est pas axé sur une seule personne mais sur trois personnes différentes nous dévoilant leurs astuces face à des situations que nous vivons chaque jours, ils nous donnent un cours qui pourrait s’intituler Comment vivre avec un trou dans la gorge.


Les conseils sont simples  » fermez votre tube avant de manger  » ou  » ne vous lavez pas face à la douche « , cela nous semble évident mais ce sont le genre de choses auxquelles ces personnes doivent penser constamment afin de vivre  » normalement  » comme elles le faisaient avant. Ces spots peuvent nous horrifier, nous marquer, nous choquer, et malgré le ton humoristique ne nous font pas vraiment rire. L’intérêt de cette campagne est que l’on est sur que le message sera bien passé et qu’on s’en souviendra.

  • Mais est ce une bonne idée de nous montrer ces personnes tels des monstres de foire, n’allons nous pas plutot rejeter ce spot ?

A vous de me le dire !

En plus de spot tv cette campagne a été couplée avec des affiches tout aussi chocs :

  • Etes-vous pour le choc dans les publicité anti tabac ?
  • Cela vous semble-t-il efficace ?
  • Et surtout, si vous êtes fumeur, cela vous fait-il penser à arrêter de fumer ?

Source :  Golem 13

Par H.

Du trafic de drogue aux faits divers…

7 Mar

Article à lire en écoutant : Selah Sue – Fyah Fyah

A ce jour 1 941 685 vues et 396 abonnés, la campagne « L’envers du décor » lancée sur Youtube le 13 février dernier a suscité la curiosité et a trouvé son public.

La Mission Interministérielle de Lutte contre la Drogue et la Toxicomanie (MILDT) propose un concept inhabituel en matière de campagne pour sensibiliser les consommateurs de drogues aux conséquences de leurs pratiques. Une action s’inscrivant dans le cadre du plan gouvernemental de lutte contre les drogues, à travers des vidéos interactives en deux volets.

Une soirée entre amis, l’arrivée de l’un d’entre eux et une scène de consommation de cannabis classique, telle est l’introduction de la vidéo. Pas anodine, cette scène est vécue par de nombreux jeunes au quotidien permettant donc à la cible de s’identifier. Cette ambiance d’apparence festive va rapidement laisser place à une série d’évènements cyniques et violents.

La stratégie de la Mildt et des agences Pro Deo / Y&R a été de remettre en cause les comportements individuels pour révéler leurs conséquences collectives.

« L’objectif de cette campagne est avant tout de diminuer les entrées en consommation des très jeunes, et d’interpeller les jeunes plus largement sur leur consommation. Le film ne s’adresse pas aux jeunes usagers dépendants, mais à ceux qui consomment de manière récréative, l’objectif étant de les interpeller, de les responsabiliser. Nous avons choisi de leur donner, au travers d’une vidéo interactive, des repères et des éléments contextuels sur la consommation et le trafic de drogue, afin d’éclairer leurs choix« , Etienne Apaire, président de la MILDT.

En effet, la Mildt cherche à sensibiliser l’internaute en le plaçant dans la peau du consommateur afin que si il soit tenté ou consomme, il puisse prendre conscience des conséquences de son acte. Une manière de sensibiliser le grand public aux dégâts occasionnés aussi bien sur le plan humain qu’ environnemental.

Le spectateur par un retour en arrière se voit révéler le parcours du consommateur pour se procurer du cannabis. De là, il est confronté aux conséquences liées à la consommation : trafic d’argent, violence, danger sanitaire, troubles sociaux, répercussion sur l’environnement… La campagne met à nu les coulisses du trafic de stupéfiant en prenant à parti le consommateur. Le problème qui se pose est, que bien qu’ils soient réalistes ces faits sont pour la plupart connus et repris amplement dans les médias : L’impact sur le visionneur sera-t-il suffisant ?

Là où cette prévention trouve sa valeur ajoutée et sa pertinence est qu’elle ne fait pas uniquement de la dénonciation de faits par leurs mises en scène. En effet, elle permet dans un second temps de concerner le spectateur en lui suggérant la lecture de faits divers en rapport avec les scènes relatées.                                    

« Prenez le contrôle du film et découvrez les coulisses de la drogue en cliquant sur les éléments tagués »

Un clic sur les éléments tagués leur permet d’ouvrir une fenêtre diffusant des articles de presse ou des fiches explicatives sur les troubles causés par le trafic de drogue. L’internaute accède à des repères et des éléments contextuels sur la consommation et le trafic de drogue afin de donner un caractère réaliste aux dangers et ne pas rester seulement sur l’aspect fictionnel.

Une morale qui aux yeux des jeunes n’est peut-être pas seulement redondante mais peut attiser la curiosité. Un moyen de comprendre que derrière ces faits pouvant être perçus comme « banals », il y a des personnes.  Cette vidéo invite à la réflexion, en anticipant la consommation des jeunes.

Une campagne pouvant interpeller les plus jeunes mais :

Peut-on vraiment prévenir en dénonçant des faits méconnus de certains mais dont beaucoup se doute ? La culpabilisation du consommateur suffit-elle face à une société qui n’intervient pas pour changer les choses ? La campagne ne révélera pas aux jeunes des interdits qu’ils voudront braver ?

La campagne doit se clore le 11 mars 2012, malheureusement les vidéos ne sont déjà plus en ligne ou seulement sous la forme d’un condensé résumant le scénario, pour voir cliquez. Alors pour ceux qui l’ont vu, n’hésitez pas à donner votre avis.

Par M.

Sources : Youtube, Mildt