Tag Archives: voiture
En passant

Questionnaire alcool au volant

20 Mar

YBC vous invite à répondre à un questionnaire sur l’alcool au volant.

Dans le but d’aider des étudiantes en communication qui réalisent un mémoire sur les stratégies publicitaires appliquées aux campagnes de prévention, merci de prendre quelques instants pour répondre à ces questions.

Répondre au questionnaire

Merci !

« Pour les fetes éclatez vous mais pas sur la route. »

8 Jan

Article à lire en écoutant : Salem – King Night

Pour le premier article de YBC en 2013 nous allons parler des fêtes de fin d’année (logique) !

Et oui les publicitaires se sont pas mal lâchés pour les fêtes, utilisant Snoop Dogg, la mère de famille un peu trop attentionnée (pub jugée sexiste), le cliché de la cougar, les supers pouvoirs, ou bien sûr le Père Noël. Mais au niveau de la prévention on n’a pas vraiment été gâtés.

On ne peut pas leur en vouloir, communiquer au moment des fêtes n’est pas évident, les gens ne veulent pas entendre parler de faire attention mais plutôt de profiter le plus possible dans cette période d’orgie gustative et de comptes bancaires vides.

Heureusement la Prévention Routière elle ne nous oublie pas !

Il y a un an la Sécurité Routière nous avait donné le spot « Electrochoc » axant sur l’importance de retenir un ami ayant trop bu.

La Prévention Routière est moins centrée sur le côté « sauver un ami » , mais est plus sur de la prevention pur, le spot est intitulé « Rentrer en vie » :

Le spot est en deux parties : Tout d’abord le côté festif, on voit les guirlandes d’un sapin avec la chanson Vive le vent à laquelle on n’échappe pas tous les ans.
Le caméra se rapproche de plus en plus des guirlandes sous la musique enjouée.
Puis au moment où la chanteuse finit « dans le grand sapin vert » le spot bascule et on se rend compte que le sapin est en réalité une forêt, et la guirlande une route éclairée de voitures, principalement des camions de pompiers/police. Un corps sur une civière est porté dans un camion.

Apparaît alors le message choc « Pour les fêtes éclatez vous mais pas sur la route ». C’est clair, simple, et la vidéo prend tout son sens.
Tout comme le spot le message est en deux temps : Faites la fête, mais faites attention en rentrant.

Cette campagne est assez réussite car on ne se doute par du tournant que va prendre le spot lorsqu’il commence. Il pourrait être pour un magasin ou une marque de services, mais le zoom nous plonge dans ce « sapin » et sans que l’on s’en rende compte on distingue ce que l’on ne devinait pas. Tout comme on voit la fête mais rarement l’accident venir.

Le twist de ce spot peut aussi faire référence à notre ressenti lors d’une soirée trop arrosée, elle commence dans l’euphorie et la joie et tout d’un coup, sans qu’on s’en aperçoive, on tombe dans un mauvais état d’ébriété. Comme le bad violent qui arrive après l’ingurgitation de drogue dure, qui n’est pas prévu et beaucoup plus intense que le sentiment de bien être éprouvé auparavant.

Le spot a été couplé avec une campagne radio et une affiche :

visuel-campagne2012-small

  • Cette campagne vous semble-t-elle bien menée ?
  • Et surtout, que pensez-vous de ce type de publicités durant les fêtes ?

J’espère en tout cas que votre réveillon s’est bien passé !

Sources : Stratégies Newsletter
Llllitl
Prévention routière

Par H.

En mode Silencieux ? Non en mode Voiture !

21 Nov

Article à lire en écoutant : Milow – Ayo Technology

«  Rhalalala les portables il n’y a plus que ça maintenant, ils ne peuvent pas le laisser tranquille 2 minutes !  »
Et oui nous sommes accro que voulez-vous, l’accès à la communication en une seule touche est addictif. Malheureusement comme toutes les addictions il ne faut pas trop en abuser.

Aujourd’hui je vous parle d’un site entièrement consacré à la prévention au volant et à l’utilisation du téléphone portable.

http://enmodevoiture.com/

L’intro nous montre la vie d’un garçon à travers ses yeux, du petit déjeuner, au travail, jusqu’à ce qu’il arrive à sa voiture. Nous devenons donc ce jeune homme et utilisons notre téléphone portable de manière incessante au point de se bruler avec notre café ou de se prendre un collègue.

Il suffit ensuite de se connecter avec son compte Facebook (pas de panique vous pouvez quand même y accéder sans compte Facebook mais le contenu sera alors beaucoup moins intéressant).

La connection acceptée, nous embrassons une amie puis montons dans notre voiture. Au bout de quelques secondes un(e) de nos ami(e)s nous appelle (sa photo de profil Facebook apparaît sur le téléphone) puis nous recevons un sms de la même personne, nous avons le choix de répondre au sms ou pas.

Que vous répondiez ou non vous aurez quand même un accident mortel dans les quelques secondes à suivre.

On voit alors notre vie défiler à travers les éclat de verre de notre pare brise.

Les photos avec nos amis Facebook s’effacent, notre dernier pseudo Facebook écrit sur un post it aussi, notre date d’anniversaire, et même notre carte de visite, pour finir sur la date de notre mort représentée par le pictogramme « plus de batterie » d’un téléphone représentant notre vie.

La vidéo finit alors par des principes de règle de vie en voiture quand on a son portable avec soit, plutôt classiques mais assez bien tournées.

Cette opération est très bien menée. L’introduction nous permet de voir la place qu’ont prit les téléphones dans notre vie et nous revoyons des moments de notre quotidien et les déboirs qui nous sont déjà arrivés à cause de notre portable. La partie la plus intéressante est bien sûre celle où l’on voit nos photographies, pseudo, et autre s’effacer au fur et à mesure comme quand une personne voit défiler toute sa vie avant la mort.

L’utilisation de Facebook me rappelle l’opération Take this lollipop sur la pédophilie (extrêmement bien faite mais que nous n’avions pas eu le temps d’analyser). Le sujet est moins morbide mais l’utilisation de Facebook est tout aussi efficace !

  • Et vous, qu’avez-vous ressenti en voyant votre vie défiler ?
  • Cela vous a-t-il persuadé de laisser votre téléphone de côté au volant ?

Merci à S. de m’avoir envoyé le lien de ce site, elle n’écrit plus mais elle ne nous oublie pas !

Par H.