Tag Archives: Suicide

Les plus belles guerres sont celles qui n’ont pas été menées.

17 Sep

Article à lire en écoutant : Stromae – Carmen

Il en était question il y a quelques semaines, le réseau Ask.fm fait polémique chez les parents qui souhaitent sa fermeture suite à une forte poussée de suicide chez les jeunes utilisateurs.

Le nouveau spot anglais de la fondation Cybersmile contre la cyberintimidation va parfaitement dans l’ère du temps en montrant le côté néfaste que peut avoir internet sur les adolescents et le pouvoir des mots sur leurs esprits.

Plusieurs cas de suicides lié aux réseaux sociaux ont été référencés ces dernières années au point que le gouvernement britannique ait remis en question leur utilisation.

La fondation Cybersmile communique sur le sujet en nous donnant directement le ton dès les premières images :

La campagne s’appelle Don’t Retaliate (ne rends pas la pareille) et est accompagnée d’un hastag dédié. Dans la vidéo nous voyons une jeune fille qui a posté sur Youtube une vidéo d’elle en train de chanter. Elle fait alors face à des remarques désobligeantes de la part d’internautes sur internet et par SMS. La violence des messages tout comme leur impact sont gradués, ils commencent par « you look an idiot » « your voice is shit » (« tu as l’air idiot » « ta voix est merdique ») puis vont jusqu’à « go and die » (« va mourir »).

Au fur et à mesure une corde de pendaison descend jusqu’au cou de la jeune fille. Cette corde représente la pression psychologique qui la suit partout, chez elle, en cours, à chaque instant, montrant qu’elle ne cesse de penser aux messages reçus même si elle sourit et semble faire comme si de rien n’était.

Malgré les remarques la jeune fille répond à ses détracteurs, par exemple « i don’t give a shit » (« je m’en contrefout ») or le fait de leur répondre montre qu’elle y porte de l’importance. A la fin, elle ne peut même plus répondre (toucher le clavier de l’ordinateur), emportée par cette pression (la corde) et finit par laisser tomber ce combat en se donnant la mort.

Campagne Don't Retaliate

Ce spot n’est pas gai vous l’aurez compris ! Mais il a la particularité de s’adresser aux victimes en leur donnant un conseil : Don’t retaliate.

Ne répondez pas. Car si vous répondez vous rentrez dans leur jeux. Retaliate peut  se traduire par « répondre » et par « rendre la pareille ». Ne vous comportez pas comme eux car cela ne fera qu’alimenter la haine et qui sait si vous gagnerez ce combat, or à ignorer les propos blessants on essuie quelques messages douloureux certes mais on évite une guerre contre les autres et sois-même.

Le spot donne dans le mélo avec la musique et l’image de la jeune fille avec sa corde. Mais il suffit d’un seul visionnage pour comprendre le message et c’est suffisant pour les victimes ou futur victimes. Le but est qu’elles comprennent qu’elles ne sont pas seules et surtout comment elles doivent répondre aux attaques, en ne répondant pas justement.

  • Vous trouvez ce spot too much ?
  • Vous auriez préféré un spot avec un twist plutôt que de voir la corde dès le départ ?

Source : Golem 13

Par H.

Facebook pour trouver des amis… & éviter de les perdre.

22 Mai

Placebo – Protect me from what I want

563 suicides en 2009 chez les jeunes de – 14 ans à 25 ans, l’une des premières causes de mortalité en France.

Mais pourtant, l’outil d’aide à la prévention au suicide dont nous allons parler n’a pas été mis en place pour nos jeunes frenchy !!

Facebook en association avec l’association américaine, « National Suicide Lifeline », soutenue par le Ministère de la Santé des États-Unis a décidé de se pencher sur le sujet.

Le 13 décembre 2011, Facebook a lancé une application pour ses utilisateurs américains et canadiens.

Pourquoi ?  Prévenir le suicide des jeunes victimes de harcèlement et/ou présentant des idées suicidaires.

Comment ça marche ? L’application permet à des tiers personnes de signaler les messages dans lesquels les auteurs pourrait montrer des signes suicidaires. Suite à l’envoi du signal, l’application prend contact avec la personne supposée suicidaire via l’envoi d’un e-mail.

Un e-mail résout les problèmes ? Pas tout à fait, l’e-mail suggère à la personne d’appeler un numéro d’urgence ou propose de discuter en ligne avec un conseiller spécialisé. Il n’y a là, aucune obligation mais on peut penser que quand un jeune manifeste son mal-être sur Facebook c’est qu’il attend que quelqu’un en retour réponde à son appel de détresse.

Une application Facebook et les envies suicidaires disparaissent ?

Cela serait une utopie mais… Il y a environ 25 millions d’adeptes à Facebook en France, les 18-25 ans représentant 25% d’entre eux.  Certains passent leurs journées sur ce réseau, d’autres communiquent seulement par ce lien. Etre caché derrière un écran pour dire ce que l’on ressent est-ce plus facile !!?!? Dans une société, de plus en plus, déshumanisée et régie par les technologies, il n’est pas surprenant que la jeune génération ait plus de facilité à communiquer par ordinateurs interposés.

Mais alors pensez-vous que cette application a plus d’influence que les numéros d’appels proposés ?

L’intérêt qu’ont les jeunes pour Facebook permettrait-il que leur attention se porte aussi sur les maux de leurs amis « virtuels » ?

Cette application a seulement été développée en Amérique du Nord, la France et l’Europe seraient-elles réceptives à un tel outil d’aide ?

Les réseaux sociaux peuvent-ils vraiment servir d’aide aux personnes sensibles psychologiquement alors qu’ils ne sont fait que de liens virtuels ?

Source : NouvelObs

Par M.