Tag Archives: inpes

La liberté de fumer ?

16 Oct

Article à lire en écoutant :  Oasis – Whatever

Quand on est jeune on est libre, libre de tout. Les limites imposés par les parents nous donnent cette liberté. Libre de faire des bêtises comme de faire les bons choix. La liberté, fondement des droits de l’homme est revendiquée par la jeunesse de tous les milieux et époques confondues, des punks aux mods, des techtoniques aux bobos, des gothiques aux hypsters. Jeunesse est synonyme de liberté et ce depuis toujours.

L’INPES joue sur les codes de la libertés si fortement revendiquée par les jeunes d’aujourd’hui et d’hier dans un spot vidéo réalisé par DDB Paris.


Le spot joue sur la notion de liberté vue par la jeunesse, celle de vouloir s’intégrer (« libre d’être bons aux échecs mais préférer être nul en skate »), de flirter peu importe le sexe (« Sophie, Laila, ou Lucas »), d’agir comme un adolescent qui découvre l’amour (« libre de ne pas répondre à Tom et tenir 20 secondes »), mais aussi de s’émanciper tout en restant un enfant (« libre d’ignorer ton père et libre d’avoir besoin de lui »). La vidéo nous montre une palette de possibilités de cette liberté mais finit sur le plan d’une adolescente soit disant libre en train de fumer avec la phrase « Quand on est libre pourquoi choisir d’être dépendant ? ».

Le texte est extrêmement bien trouvé et est pertinent, il utilise les clichés adolescents sans tomber dedans. Cependant les jeunes peuvent en avoir marre de voir leur image défiler sous leurs yeux sans cesse, la fin du spot peut en toucher certains mais pas tous.

Tant mieux ! Pour les autres l’INPES a aussi lancé un site dédié !

Libre ou pas - Relation amoureuse Celibataire

L’identité visuelle n’a rien à voir avec celle du spot, on quitte le style Nutella pour rejoindre Imagine R et IDTGV. Des monstres, du bleu, du violet, de l’étrange.

Le site s’appelle : http://libre-ou-pas.fr/

Une fois enregistré (par Facebook ou e-mail) il nous est demandé de répondre à 8 questions qui sont dans une « boite ».

Cette boite est en réalité un autre univers fait de monstres où nous sont posées les questions. 8 questions simples (film préféré, musique du moment …) pour finir sur « Êtes-vous fumeur ? ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le visuel change à chaque fois en fonction de la réponse, pour la dernière question on passe d’un monde apocalyptique à un ballon qui sourit. Une fois les questions répondues nous avons fini notre boite. L’objectif est de la rouvrir en juin pour voir si nous avons changé ou pas.

Le spot est intéressant car il joue sur la notion de liberté et montre bien la contradiction adolescente (le fameux « Je suis libre de fumer, mais je le fais car les autres le font »). Le site internet est plus décalé et peut par son look graphique toucher les adolescents. Mais même si l’expérience de la boite aux 8 questions peut les marquer vont-ils pour autant ne plus fumer car la dernière image montrait que c’est nocif ?

Nous verrons en juin ce qu’a donné l’opération, en attendant le spot est diffusé sur Youtube, les écrans de télévision, et de cinéma.

  • Qu’avez vous pensé de ce spot ?
  • Avez vous répondu aux 8 questions ou vous en avez eu marre ?
  • Trouvez vous pertinent de faire un site décalé par rapport au spot vidéo ?
  • Vous n’avez pas trouvé une forte ressemblance avec Futurama ?

Source : Newsletter Stratégies

Par H.

Il n’y a pas que le sexe dans la vie, il y a aussi la bouche !

22 Juil

Article à lire en écoutant : Prince – Kiss

Quand on pense IST on pense « gore » « trash » « pas moi pitié » ou encore « test », mais surtout on pense « sexe ».

Cependant les maladies sexuellement transmissibles peuvent s’attraper de différentes façon c’est pourquoi nous devons être vigilant.

L’agence McCann a réalisé une campagne diffusée dans la presse pour l’INPES dans le but de communiquer sur les autres contacts avec la maladie et la prévention à mettre en place.

publicité INPES bouche organe sexuel

La campagne reprend un tableau de Cima da Conegliano dont le modèle a la bouche cachée par une feuille de vigne.

Le messages est fort car reprenant ce peintre de la renaissance italienne, nous assimilons cette campagne aux tableaux d’Adam et Eve qui couvrent leurs sexe avec des feuilles de vigne (ou de figuier, nous n’avons pu trouver de réponse claire).

D’après l’histoire, découvrant leur nudité après avoir croqué le fruit de la connaissance, Adam et Eve cachèrent leurs sexes avec ces feuilles, comme si révéler leur nudité était mal.

Mettre une feuille sur la bouche montre qu’elle est assimilée à l’organe sexuelle.

L’utilisation de cette image forte est très rusée car le message est impactant et immédiatement compris.

Cependant le pavé rédactionnel est quelque peu cru, en opposition à l’utilisation d’un tableau de la renaissance qui est plutot « doux ».

Certe l’image de la feuille peut choquer mais est-ce nécessaire de rajouter la phrase « Si vous aimez sucer et être sucé, les Infections Sexuellement Transmissibles vous concernent aussi » ? (en tout petit sous « Pensez au dépISTage »)

D’autres termes auraient pu être utilisés, il n’était pas utile, à mon sens, d’utiliser ces mots qui peuvent troubler la personne qui verra la publicité. L’image est déjà assez forte de sens car on remet en question notre vie sexuelle et considère désormais la bouche comme un organe sexuel.
Une partie du public trouvera l’utilisation de ces termes normal mais ces termes familiers peuvent brusquer d’autres personnes plus prudes qui ont peut être du mal à parler de la sexualité ou du dépistage et qui n’osent pas faire de tests, les personnes qui justement ont le plus besoin de ces messages de prévention.

  • Que pensez-vous de cette publicité ?
  • Jugez-vous pertinent l’utilisation de la feuille ?
  • Et surtout de termes familiers pour un sujet sensible ?

Source : newsletter Stratégies

Par H.

Grand Prix Stratégies Feat. Herezie

13 Juin

Article à lire en écoutant : Téléphone – Lady Gaga

Stratégies … Stratégies ?

Pour les aficionados de la publicité Stratégies est LA référence (avec CB News ne l’oublions pas). Ce magazine hebdomadaire livre news, dossiers, et exclu sur le monde la publicité et de la création depuis son lancement par feu Christian Blachas (créateur de Culture Pub et de CB News).

En plus du magazine, Stratégies propose aussi des prix publicitaires, intitulés Grand Prix Stratégies, décernés aux meilleures créations de l’année qui ont été révélés hier soir.

Dans la section « Intérêt général, grandes causes », on retrouve à ex-aequo l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme et l’INPES, mais aussi Innocence en danger qui gagne une mention pour sa dernière campagne.

pub herezie prix stratégies

Cette campagne d’affichage déclinée dans la presse a été réalisée par l’agence Herezie.

Son but est de montrer le danger des téléphones portables considérés comme une potentielle menace pour les jeunes.

« Un prédateur sexuel peut se cacher dans le smartphone de votre enfant » déclare l’affiche ; s’adressant directement aux parents mais aussi aux enfants qui peuvent reconsidérer les différents échanges de communication qu’ils ont avec leur téléphone. En effet avec le déploiement des smartphones il est plus faciles pour les pédophiles de communiquer à n’importe quel moment, par le biais d’internet, avec des enfants. Les parents n’ayant alors aucun contrôle sur l’utilisation du téléphone de leurs enfants, c’est leur devoir de les prévenir du possible danger venant des autres adultes.

prix stratégies herezie

Cette campagne choc permet de comprendre en un seul coup d’oeil le propos. Ce qui est une grande réussite car il est rare d’intégrer le message dès le premier regard surtout en affichage et pour le sujet abordé.

C’est la première fois, à ma connaissance, que cette technique est utilisée. Si il avait été mis en scène un enfant avec l’ombre d’un adulte, ou une page internet, la personne voyant l’affiche aurait continué son chemin. Mais là l’image prend instantanément, nous voyons un enfant/adolescent dont nous ne connaissons pas le visage (il peut donc être notre fille, notre soeur, notre frère …) se faire faire peloter par un inconnu. Mais pas si inconnu que ça car il est question de son portable dont on n’aurait jamais soupçonné le côté dangereux.

Un grand bravo pour cette campagne qui mérite dignement sa mention.

Et vous qu’en pensez-vous ?

  • Avez-vous aimé cette campagne ?
  • Pensez-vous qu’elle méritait la mention donnée ?

Si vous souhaitez consulter les autres campagnes ayant gagné un prix ou une mention rendez-vous sur ce site : http://www.strategies.fr/grands-prix/256/grand-prix-strategies-de-la-publicite-2013/palmares/1/
Les grandes causes ne sont qu’à la page 7.

Source : Newsletter Stratégies

Par H.

Si les dealers disaient la vérité …

23 Jan

Article à  lire en écoutant : La drogue te donne des ailes – Sexion D’assaut

12,4 million de personnes ont expérimenté le cannabis, 1,1 la cocaïne et 900 mille l’ecstasy en France. Pour éviter cette banalisation de la drogue L’INPES ( Institut National de Prévention et d’Éducation pour la Santé) et le MILTD (Mission Interministérielle de Lutte contre la Toxicomanie et la Drogue ) ont lancé une campagne de 3 spots TV de 35 secondes qui visent à rappeler qu’en dépit d’une relative banalisation, les drogues restent des produits dangereux. Ces spots sont diffusés en métropole et dans les DON-TOM sur l’ensemble des chaînes hertziennes, ainsi que sur les chaînes numériques de la TNT et du câble. Un dealer de cannabis, cocaïne, ecstasy que l’on peut trouver en soirée ou sur un lieu publique vante non pas les mérites festifs de la drogue mais énonce les risques de sa consommation. D’où le titre des 3 spots « si les dealers disaient la vérité ».

A savoir, cette campagne à été réalisée par l’agence LEG-agency.

Il existe également un volet web http://www.drogues.inpes.fr/#/Jardin/home Un module de jeu intitulé « Drogues : guette l’info, traque l’intox », revient sur les idées fausses et les « on dit » qui souvent influencent les jeunes et sont moteurs de consommation. Il met en scène quatre univers de jeu (square, bureau, soirée dans un appartement, soirée en discothèque) et renvoie sur le site.

Pensez vous qu’il est légitime de placer le cannabis sur le même registre que les drogues dures pour une campagne de prévention ? Cela ne va t-il pas décrédibiliser les effets de la cocaïne et de l’ecstasy au même titre que les drogues douces ?

Par S.

Boire trop, sensations extrêmes …

31 Déc

Article à lire en écoutant : Bobby Darin – Dream Love

 

Petit rappel, en ce soir de fête, de la campagne de l’Inpes  (Institut National de la Prévention et d’Education de la Santé) que l’on a vu sur nos écrans toute l’année 2011. Une soirée un soir d’été sur la plage abandonnée…  Des jeunes font la fête autour d’un feu. Et qui dit fête, dit alcool, un peu, beaucoup, passionnément, trop…  La soirée vire au cauchemar, comas éthylique, violence, abus sexuels, noyade.

Alors ce soir, ayez cette vidéo en tête, amusez-vous, éclatez-vous, mais sans excès ! Qui sait, peut-être repartirez-vous avec le mec/la nana le/la plus canon de la soirée pour aller admirer le lever du soleil ! Et si vous voulez dissuader un ami de prendre le volant on pense à l’application « sauvez un ami » !

Par S.

Prends-moi…

29 Déc

Article à lire en écoutant : Mika – Billy Brown 

152 000 personnes vivent avec le VIH en France,  le nombre de personnes ayant découvert leurs séropositivités est estimée à  6 700 en 2010. La contamination chez les hétérosexuels  semble être stable depuis ces 3 dernières années, tandis que la contamination chez les homosexuels ne fait qu’augmenter notamment auprès des jeunes de moins de 25 ans. La principal cause est la conduite à risque (rapport sexuel non protégé). A l’heure où le sexe n’est plus un tabou, sommes-nous bien informés sur les risques de contamination du VIH et des IST ?

Prends-moi

INPES (Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé) tente de répondre à ce fléau en visant directement le public le plus touché.  Prends- moi, le magazine, le site Internet, sont consacrés aux sexualités gay  et à ceux qui les pratiquent.

Le magazine : On y trouve des interviews, des témoignages de personnes atteintes du VIH, des conseils  pratiques sur la sexualité, des testes de personnalité …

Le site Internet : Extrêmement complet, on y trouve des vidéos ludiques sur les différents IST, des web docu, web séries , des quiz, des dossiers thématiques…

Ludique, drôle et informatif  (même sur des sujets tabous) le VIH et les IST n’auront plus de secrets pour vous !

Le + : une application à télécharger sur son smart phone,  pour ne pas oublier de se faire dépister régulièrement !

Le  – : prends-moi est dédié uniquement aux homosexuels. A quand la version hétérosexuel ?

Mon conseil : testez le jeu « objectif un orgasme »

Qu’est-ce que la Syphilis ? l’hépatite B ? le gonocoque ? et la chlamydiae ?

Vous ne pouvez pas répondre à toutes ces questions ?

Alors on clique ici : http://www.prends-moi.fr/

Par S.