Archive | Toxic RSS feed for this section

Tu t’es vu quand t’as bu ? Entre perception et réalité…

27 Jan

Article à lire en écoutant : Pink – Sober

Peut-on vraiment être objectif sur le déroulement d’une soirée si nos sens sont « trompés » par l’alcool ? Qui n’a jamais rêvé de retourner dans l’une d’elle pour voir comment s’est-elle « réellement » déroulée ?Une campagne de publicité sous forme de vidéo interactive donne l’occasion de voir à quoi ressemble réellement une soirée trop alcoolisée . Soirée qui à première vue semble ordinaire en boîte de nuit mais en passant la souris sur la vidéo on peut voir le côté trash que peut prendre une fête bien alcoolisée !

Vidéo interactive qui prouve que nos perceptions de la réalité changent lorsque l’on a « quelques » grammes d’alcool dans le sang !

Avec pour fin un message : « Il est temps de rentrer ? » car cette publicité n’est pas à l’initiative d’un organisme de prévention, mais d’une compagnie de bus !

Et c’est au Danemark qu’elle a été créée par l’agence de publicité Bocca à l’initiative de la compagnie Movia qui est un service spécial de bus de nuit pour raccompagner les fêtards.

Une campagne choc sur le thème de « Tu t’es vu quand t’as bu ? » qui atteint son but et ne laissera personne indifférent …

Pour voir la vidéo : http://www.byturen.com/

Par S.

Publicités

Si les dealers disaient la vérité …

23 Jan

Article à  lire en écoutant : La drogue te donne des ailes – Sexion D’assaut

12,4 million de personnes ont expérimenté le cannabis, 1,1 la cocaïne et 900 mille l’ecstasy en France. Pour éviter cette banalisation de la drogue L’INPES ( Institut National de Prévention et d’Éducation pour la Santé) et le MILTD (Mission Interministérielle de Lutte contre la Toxicomanie et la Drogue ) ont lancé une campagne de 3 spots TV de 35 secondes qui visent à rappeler qu’en dépit d’une relative banalisation, les drogues restent des produits dangereux. Ces spots sont diffusés en métropole et dans les DON-TOM sur l’ensemble des chaînes hertziennes, ainsi que sur les chaînes numériques de la TNT et du câble. Un dealer de cannabis, cocaïne, ecstasy que l’on peut trouver en soirée ou sur un lieu publique vante non pas les mérites festifs de la drogue mais énonce les risques de sa consommation. D’où le titre des 3 spots « si les dealers disaient la vérité ».

A savoir, cette campagne à été réalisée par l’agence LEG-agency.

Il existe également un volet web http://www.drogues.inpes.fr/#/Jardin/home Un module de jeu intitulé « Drogues : guette l’info, traque l’intox », revient sur les idées fausses et les « on dit » qui souvent influencent les jeunes et sont moteurs de consommation. Il met en scène quatre univers de jeu (square, bureau, soirée dans un appartement, soirée en discothèque) et renvoie sur le site.

Pensez vous qu’il est légitime de placer le cannabis sur le même registre que les drogues dures pour une campagne de prévention ? Cela ne va t-il pas décrédibiliser les effets de la cocaïne et de l’ecstasy au même titre que les drogues douces ?

Par S.

Drugs don’t work, Facebook le démontre !

19 Jan

Article à lire en écoutant : J.J. Cale – Cocaine

Vous avez surement dû l’avoir vu ou vous en avez entendu parler : le profil Facebook Anti drug timeline.

Oui ? Non? Peut être ? Dans tous les cas sachez que ce profil a fait le buzz.

En résumé : Sur le profil de Adam Barak, un faux compte, on pouvait voir l’évolution de la vie du personnage en timeline (« le journal » pour la version française). L’agence McCann à qui on doit cette création a décidé de coller ensemble des photographies du jeune homme sain et de lui addict à la drogue dans un effet de torture-test avant/après.

Pourquoi ? Quel organisme ? L’Israel Anti-Drug Authority.

Oui Israel ce n’est pas la porte à côté, mais la drogue oui et Facebook encore plus.

Par ce procédé choc nous pouvions (le profil a depuis été désactivé) voir Adam dans sa vie passée en train de se préparer pour sortir, faire la fête, passer du temps avec sa petite amie, etc. Et en parallèle le voir souvent seul, en retrait, le visage tuméfié et en train de fumer.

Facebook nous apparaît alors plus impliquant qu’un « simple » réseaux social permettant de se faire des « amis » et une communauté.

Après avoir été un espace publicitaire Facebook devient désormais un support totalement gratuit, la seule chose à faire ayant été de se créer un profil et de le mettre constamment à jour par les créatifs de l’agence.

Facebook peut-il alors être considéré comme un média à lui seul ? Le débat est ouvert !

Par H.

Sources : Stratégies

More About Advertising

Sérious Game V Prévention jeunesse

4 Jan

Article à lire en écoutant : Parov Stelar  – Catgroove 

Sérious Games : Jeux alliant une intention sérieuse (pédagogique, préventive, communicationnelle, marketing,…) avec des ressorts ludiques.

Jeunes : Individus nés après 1980, curieux de tout pouvant posséder des limites floues et très flexibles.

L’association Entreprise& Prévention a mis en ligne un sérious game préventif contre l’abus d’alcool chez les jeunes. Depuis le 29 septembre le sérious game « Ce soir il conclut » est accessible sur le site éponyme.

Un jeu drôle et ludique de drague et d’alcool où  tout semble perdu d’avance: « Aidez Clément… »

Ce mélange de web-séries et de jeux vidéos propose aux utilisateurs d’aider Clément à séduire Chloé en faisant baisser son « tizomètre » en faveur du « péchomètre »!! Le jeune joueur se retrouve dans des situations très proche de la réalité d’une soirée arrosée et doit prendre les bonnes décisions.

On retrouve trois univers « before, boîte, after », avec une centaine de mini-séquences vidéos écrites, tournées et assemblées qui répondent aux différentes actions/réactions possibles en lien avec le taux d’alcoolémie.

C’est Intéraction Healthcare, une agence spécialisée dans la création de sérious gameS et de jeux vidéos dans le domaine de la santé qui a mis en place la technique et la création du jeu.

Une campagne de promotion a parallèlement accompagné le lancement du jeu afin de sensibiliser un maximum des 18-25 ans…..voir 15-30 ans!! « Ce soir il conclut »  fera l’objet d’une évaluation visant à analyser la pertinence de l’outil et la compréhension des messages préventifs.

Alors drague ou alcool… il faut choisir!!

A vous de jouer!!

www.cesoirilconclut.com

Source :  Entreprise & Prévention

Par P.

Boire trop, sensations extrêmes …

31 Déc

Article à lire en écoutant : Bobby Darin – Dream Love

 

Petit rappel, en ce soir de fête, de la campagne de l’Inpes  (Institut National de la Prévention et d’Education de la Santé) que l’on a vu sur nos écrans toute l’année 2011. Une soirée un soir d’été sur la plage abandonnée…  Des jeunes font la fête autour d’un feu. Et qui dit fête, dit alcool, un peu, beaucoup, passionnément, trop…  La soirée vire au cauchemar, comas éthylique, violence, abus sexuels, noyade.

Alors ce soir, ayez cette vidéo en tête, amusez-vous, éclatez-vous, mais sans excès ! Qui sait, peut-être repartirez-vous avec le mec/la nana le/la plus canon de la soirée pour aller admirer le lever du soleil ! Et si vous voulez dissuader un ami de prendre le volant on pense à l’application « sauvez un ami » !

Par S.

Le lever du soleil par Heineken.

22 Déc

Article à lire en écoutant : There’ll come a time – John Butler Trio

 

Une marque de bière qui nous dit de faire attention à ne pas trop boire : Ironie ? On se fout de nous ? Ou on s’inquiète vraiment ?

Peu importe, chacun son avis, dans tous les cas la marque Hollandaise nous livre un spot clairement destiné à la jeunesse.

L’action se situe dans un boite de nuit, le club est rempli et le set est de Audrey Napoléon une DJ qui est en train de monter en flèche. La façon dont est filmée la vidéo rappelle clairement le clip choc de Prodigy Smack my bitch up par son côté brouillon mais à l’image nette tout en instaurant une certaine proximité pour la personne qui le visionne.

Le personnage principal (jeune et « beau ») ne boit qu’un seul shot avant de se restreindre à l’eau durant toute la soirée par sa propre volonté. Il adopte le comportement que l’on devrait tous adopter avec plaisir.

Après Prodigy ce sont les Black Eyed Peas que nous retrouvons, notre héros aide des personnes ayant trop bues comme dans le clip de The time (dirty bit)

Lui s’en sort toujours bien ayant peu consommé d’alcool, il rentre même accompagné de la belle DJ et assiste avec elle au lever du soleil. « Sunrise belongs to moderate drinkers » : Ceux qui ont trop bu ne peuvent assister à ce spectacle contrairement à ceux qui modèrent leur prise d’alcool, ceci explique le nom de la campagne Sunrise, qui est aussi le titre diffusé durant le spot (#mysunrise) et créé pour l’occasion par Audrey Napoléon.

De belles personnes, une boite de nuit, de la musique en vogue et en exclusivité, une happy end, et un message pas si moralisateur.

Ne vous inquiétez pas on n’oublie quand même pas le placement de produit des bouteilles de Heineken durant le spot, mais bon il n’est pas si présent que ça surtout au premier visionnage, la surprise se fait au dernier plan lorsque l’on découvre que le spot est à l’initiative de Heineken.

Buvez nos bières et faites la fête, mais surtout faites attention à vous. Why not ?

Qu’en pensez-vous ?

Source : Heineken

Par H.